VIDEOS. Mort d'Antoinette Fouque, cofondatrice du MLF - La Parisienne

VIDEOS. Mort d'Antoinette Fouque, cofondatrice du MLF - La Parisienne

Du MLF à l’Alliance des femmes pour la démocratie

Avec d’autres activistes, Antoinette Fouque (leparisien.fr/laparisienne/actu-people/personnalites/videos-mort-d-antoinette-fouque-cofondatrice-du-mlf-21-02-2014-3613201.php) choisit de déclarer le Mouvement de libération des femmes comme une association loi 1901, à la fin des années soixante-dix. A la veille des années 90, à son retour des Etats-Unis, Antoinette Fouque lance l'Alliance des femmes pour la démocratie. Le MLF a vu son nom déposé pour éviter toute récupération.

Une militante sur toute la planète

Antoinette Fouque crée l’Observatoire de la Misogynie, le Collège de Féminologie et le Club Parité 2000. Antoinette Fouque s'engage aux côtés de femmes en luttes comme la Catalane Eva Forest, la Kurde Leyla Zana et la Bangladaise Taslima Nasreen. Commandeur dans l'ordre de la Légion d'honneur et Chevalier des Arts et lettres, elle décède à Paris au début de l'année 2014.

C'est dans la cité phocéenne que se déroule son enfance. Antoinette Fouque étudie dans un premier temps dans sa région d'origine puis s'installe à la capitale pour des études de Lettres. Elle est toujours étudiante lorsqu'elle se marie. De ses années passées dans un contexte ouvrier, Antoinette Fouque conservera jusqu'à sa mort un enracinement politique marqué à gauche.

Son chemin de l'enseignement à la psychanalyse

C’est au début de la décennie 70 à la fac de Vincennes qu’Antoinette Fouque débat au sujet de la sexualité de la femme sous la houlette de la psychanalyste Luce Irigaray. Elle oeuvre avec différentes maisons d'édition en parallèle à sa profession d’enseignante. Dans les années soixante, la jeune femme lie connaissance avec le psychiatre Jacques Lacan. Après des études supérieures en Lettres, Antoinette Fouque a été enseignante.

Antoinette Fouque, auteure et théoricienne

Antoinette Fouque n'est pas en accord avec la notion du 2e sexe de Simone de Beauvoir. Dans les pages de trois essais publiés entre 1989 et 2012., L'écrivaine détaille la féminologie. Logiquement, l'auteure a prêté sa plume à divers ouvrages collectifs et participé à de nombreux entretiens. Antoinette Fouque exécre les "-isme", qui font référence à une doctrine. Elle fait dès lors naître le nom "féminologie".

Nos articles